31/03/2005

CANADA - 12 pence Reine Victoria

 Le Canada procéda à l’émission de ses premiers timbres de 3 pence, 6 pence et 12 pence en 1851. En février 1851, l’artiste Sandford Fleming créa des motifs décoratifs destinés à orner un timbre de 3 pence et un autre d’un shilling. Ces motifs représentaient un castor, l’emblème national canadien. Étant donné toutefois que les timbres à haute dénomination étaient destinés à être utilisés sur le courrier devant quitter le pays, l’on considéra que ces timbres devaient représenter la souveraine ayant auto­rité sur le Canada. Le timbre de 12 pence porta donc une représentation de la Reine Victoria, inspirée du célèbre portrait réalisé par Edward Chalon.
Ce fut la firme new-yorkaise Rawdon, Wright, Hatch & Edson qui fut chargée de l’impression des premiers timbres canadiens. La réalisation de la matrice destinée à la frappe du timbre de 12 pence fut confiée à Alfred Jones. Sur ce timbre, la mention Canada Postage apparaît au-dessus du portrait de la Reine, tandis que la dénomination figure dans la partie inférieure. Le timbre de 12 pence servait à payer le taux par once des lettres à destination de Terre-neuve ou des Antilles Britanniques, qui transitaient par Halifax et Liverpool, ainsi que les lettres en surcharge à destination des États-Unis

Le 12 pence était imprimé à l’encre noire sur un papier fait à la main, discrètement ligné. Il était gommé, mais pas dentelé. Quelque 51.000 timbres de 12 pence furent imprimés, mais seuls 1.510 d’entre eux furent vendus. Les timbres demeurèrent en vente du 14 juin 1851 au 4 décem­bre 1854. Les 49.490 timbres inutilisés furent détruits le 1er mai 1857. L’on estime généralement que, de nos jours, il n’existe même plus cent spécimens du 12 pence « Reine Victoria ». L’on connaît trois paires non-oblitérées. L’une d’elles, détachée du coin du feuillet, enrichit les collections du Musée Postal National d’Ottawa, dans l’Etat de l’Ontario. Un très beau spécimen non-oblitéré fut adjugé pour 75.000 dollars lors de l’édition 1980 de la vente annuelle que Robert A. Siegel consacre aux objets les plus rares au monde. Les philatélistes considèrent ce timbre parmi un des plus beaux des spécimens rares.


09:55 Écrit par cplh | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.