06/04/2005

HAWAII - 2-cents Missionnaire

Ancien royaume indépendant faisant aujourd'hui partie des États-Unis, Hawaii réalisa ses premières émissions postales en 1851. Ces timbres ont été surnommés les "Missionnaires" car on les trouve presque toujours sur la correspondance envoyée par des missionnaires américains installés à Hawaii à leurs amis et proches des États-Unis.

Ces timbres, dont les valeurs étaient de 2, de 5 ou de 13 cents, furent produits par l'imprimerie officielle des États-Unis. La plaque d'impression portait deux sujets côte à côte. Les trois valeurs furent imprimées à partir de la même plaque et l'on se contenta, en fonction des besoins, de changer la valeur faciale et les mots apparaissant en bas des timbres.

L’impression eut lieu à l'aide d'une encre bleu métal sur un papier tellement mince que les spécimens qui ne sont pas collés sur des enve­loppes sont souvent endommagés. Le 2-cents servait à l'affranchissement des journaux et imprimés envoyés aux États-Unis. Il fut rarement utilisé. De plus, les emballages de journaux ne présentant guère d'intérêt et étant le plus souvent jetés, le 2-cents "Missionnaire" se range parmi les timbres les plus rares au monde. Il n'en existe que quinze spécimens: deux figurent dans la collection Tolping du British Museum; trois sont au Musée Postal d'Hawaii; les autres sont détenus par des collectionneurs privés.

En 1903, une enveloppe portant un 2-cents et un 5-cents "Mission­naires", ainsi qu'une paire de 3-cents américains de 1851, fut découverte parmi de vieux papiers à New Bedford, dans le Massachusetts. Cette enveloppe est aujourd'hui la propriété du journal hawaiien HOI1OlltlU AdverllSer. Elle constitue la plus importante découverte philatélique en provenance d'Hawaii et porte le seul 2-cents " Missionnaire" connu sur enveloppe.

Deux spécimens de ce timbre furent respectivement vendus pour 230.000 et 210.000 dollars en 1980, lors d'une vente aux enchères organisée par la Sotheby Parke Bernet Stamp Auction Company. Ils provenaient tous deux de la prestigieuse collection de l'industriel japonais Ryohei Ishikawa.



10:29 Écrit par cplh | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.